3 incroyables positions se*uelles qui viennent d’ailleurs pour vous faire grimper aux murs

Société | Publié le Lundi 13 Novembre 2017 à 15:10:25 | |
 
3 incroyables positions se*uelles qui viennent d’ailleurs pour vous faire grimper aux murs

Si vous en avez marre de puiser le même sac à malice, des positions vues et revues, suivez l’exemple de citoyens d’autres recoins du globe et pimentez votre vie sexuelle à l’aide de techniques venues d’ailleurs. Essayez ces positions connues dans les pays étrangers pour une folle partie de jambes en l’air.

L’union de l’éléphant (Italie) Position : la femme est allongée sur le ventre avec un coussin sous son ventre pour soutenir ses hanches, et l’homme au-dessus d’elle et la pénètre par derrière. Il utilise ses bras comme support à son corps (à moins qu’il ne se couche carrément sur elle et mette tout son poids). Cette position est également connue sous le nom de « levrette paresseuse » L’effet « chaleur » : cette levrette 2.0 offre un contact plus rapproché, tendre et sensuel que la classique. Quoi de mieux qu’une dose de romance ajoutée à cette pénétration par derrière, qui ne procure que frissons et excitation. Selon la sexologue milanaise Gaia Polloni, les deux corps restent relativement proche ce qui permet aux partenaires de pouvoir s’embrasser en même temps. De plus, le coussin posé en dessous du ventre de la femme permet une meilleure stimulation de son point G. Le lotus (Espagne) Position : l’homme s’assoit en tailleur, et croise ses chevilles entre ses cuisses, ou bien il est accroupi. La femme s’assied sur lui, ils sont alors face à face. Elle enroule ses jambes autour de la taille de son amant et pose ses pieds contre ses fesses. Lorsqu’ils sont bien accrochés l’un à l’autre, l’homme peut finalement pénétrer sa partenaire. Les deux amants se laissent alors doucement basculer d’avant en arrière. La femme bascule son bassin d’avant en arrière et l’homme n’a plus qu’à suivre sa cadence. Les corps s’unissent et forment la fleur du lotus. Un nom aussi charmant que sensuel pour une position qui n’en est pas moins pleine d’érotisme. L’effet « chaleur » : En Espagne, cette position est le symbole de la libération sexuelle. D’après Belen Molinuevo, professeure de sexologie à l’Université de Syracuse à Madrid, les scènes de sexe dans les films étaient interdites au cours des années 70. Les gens allaient jusqu’en France pour en voir. Dans une scène de «Le dernier tango à Paris », un film érotique populaire diffusé en 1972, les deux protagonistes font l’amour en position du lotus. Ce fait a marqué les esprits à jamais car on y avait vu un symbole de connexion entre les deux amants. Brandy Engler, une sexologue établie à Los Angeles, affirme que les couples évitent souvent de se regarder dans les yeux pendant l’acte. Même durant le missionnaire, l’homme pose sa tête sur le côté. Mais avec l’union du lotus, les deux amants se retrouvent réellement face à face, les yeux bien ouverts. Le missionnaire avec du caractère (les Pays-Bas) Position :c’est le missionnaire classique agrémenté d’une petite touche de sensualité: la femme a les jambes largement écartées. C’est une position en face à face, la femme est couchée sur le dos, les jambes bien écartées. Son amant s’allonge sur elle et la pénètre en étant calé entre ses cuisses. L’effet « chaleur » : La manière dont vous positionnez votre corps peut inconsciemment signaler un changement de votre attitude sexuelle. Engler déclare que plus le corps de la femme est écarté (jambes et bras), plus elle est vulnérable. Cela donne l’impression que l’acte est plus érotique et moins circonspect. Santé+

Commentaires Facebook